Les autorités de Kiev vont-elles interrompre leurs opérations militaires dans l’est de l’Ukraine ?

Les autorités de Kiev vont-elles interrompre leurs opérations militaires dans l’est de l’Ukraine ?

19/06/2014 – KIEV (NOVOpress/Bulletin de réinformation)
A l’issue d’un entretien téléphonique avec Vladimir Poutine, Petro Porochenko (photo), nouveau président ukrainien, a annoncé hier qu’il s’apprêtait à décréter un cessez‑le‑feu dans l’est du pays. Cette mesure s’inscrit dans le plan de paix mis en place par le milliardaire fraichement élu. La semaine dernière, les affrontements entre Ukrainiens et rebelles pro‑russes ont atteint leur paroxysme, avec la destruction d’un avion militaire ukrainien par un missile faisant 49 morts. En représailles, l’ambassade russe à Kiev a été attaquée par des manifestants. Des journalistes russes ont également été tués.

L’Ukraine semble donc vouloir calmer le jeu, à tel point que le ministre des Affaires étrangères ayant insulté Vladimir Poutine a été remplacé au sein du gouvernement. Une volonté compréhensible quand on sait que Gazprom a décidé de ne plus fournir que les volumes de gaz payés à l’avance, en raison d’une dette impayée de 4,5 milliards de dollars.

Cependant ce matin de violents combats opposaient les forces armées ukrainiennes et les séparatistes près de la ville de Krasnyï Lyman dans l’est de l’Ukraine.

Crédit photo : Poland Ministry of Foreign Affairs, via Flickr, (cc).