Le pape François dénonce « le mépris » des Italiens pour les pickpockets Roms

Le pape François dénonce « le mépris » des Italiens pour les pickpockets Roms

07/06/2014 – ROME (NOVOpress)« Souvent les Tsiganes se trouvent aux marges de la société et ils sont parfois regardés avec hostilité et soupçon », a déploré le pape François jeudi 5 juin, lors d’une rencontre organisée par le Conseil pontifical des migrants.

« Je me souviens de tant d’occasions ici à Rome – a raconté François –, je montais dans l’autobus, quelques Tsiganes montaient, et le chauffeur disait : “Attention à vos portefeuilles”. Ça, c’est du mépris. C’est peut-être vrai, mais c’est du mépris. »

La « Fédération Roms et Sintés ensemble » s’est félicitée des propos de François et l’a remercié d’avoir attiré l’attention sur « le racisme séculaire » dont seraient victimes les Roms en Italie. Elle a cependant déploré qu’il ait employé le terme « Tsiganes ». « Il n’y a évidemment aucun doute, a expliqué Djana Pavlovic, vice-président de la Fédération, quant à sa volonté d’utiliser ce terme dans un sens positif, mais nous préférons être appelés “Roms” ».

Le pape François n’a pas précisé si, lorsqu’il prenait l’autobus, il poussait l’antiracisme jusqu’à se laisser voler son portefeuille.

Crédit image : Mihai Romanciuc, via Flickr, (cc).