Strasbourg : l’introduction du gender dans les écoles par des associations subventionnées par la ville dénoncée par les élus FN

Strasbourg : l’introduction du gender dans les écoles par des associations subventionnées par la ville, dénoncée par les élus FN

29/05/2014 – STRASBOURG (NOVOpress) – La polémique autour de l’enseignement de la théorie du genre à l’école continue de faire parler. A Strasbourg, comme dans d’autres villes, de nombreux parents d’élèves – notamment dans les quartiers dits populaires – avaient retiré leurs enfants de l’école une journée pour protester contre le gender à l’école.

Au même titre que le gouvernement, la municipalité socialiste avait réagi en janvier par le biais d’un communiqué de presse des adjointes Nicole Dreyer et Mine Günbay : « Nous condamnons fortement ces agissements qui consistent à agiter le chiffon de la peur en avançant des théories qui n’existent pas ! ».

Toutefois, lors du conseil municipal du 26 mai 2014, le conseiller municipal FN Jean-Luc Schaffhauser – qui vient d’ailleurs d’être élu député européen – a vivement dénoncé une subvention de 15.000€ pour le Planning Familial, dont les objectifs mentionnés dans la Convention 2012-2014 passée entre cette association et la ville de Strasbourg sont explicites :
– « Intégrer la dimension du genre dans la gestion des collectivités locales »
– « Intégrer l’approche par le genre […] par des actions d’information dans les établissements scolaires notamment »

Cette interpellation a fait l’objet d’un vif débat au conseil municipal de Strasbourg. Seuls les deux élus FN (Jean-Luc Schaffhauser et Julia Abraham) ont voté contre cette délibération, les élus d’opposition UMP-UDI et de la majorité PS ont voté pour.

Extraits de la convention entre le Planning Familial et la Ville de Strasbourg

Extraits de la convention entre le Planning Familial et la Ville de Strasbourg

Extraits de la convention entre le Planning Familial et la Ville de Strasbourg