Un important agent de la CIA trahi par la Maison‑Blanche

27 mai 2014 | Actualité internationale, Société

27/05/2014 – WASHINGTON (NOVOpress/Bulletin de réinformation)
C’est une incroyable erreur qui a été commise par l’administration Obama ce dimanche en dévoilant par mégarde, par courriel, le nom du chef de station de la CIA en Afghanistan aux journalistes voyageant avec Barack Obama à Kaboul dimanche.

Les différents organes de presse ont assuré qu’ils garderaient le fameux nom pour eux, à la demande de l’administration Obama qui les a avertis que le diffuser ferait courir un grand risque à l’agent et à sa famille. Mais le courriel aurait circulé entre 6.000 personnes ! L’effet papillon, petite cause grande conséquence dirait certains. Ou lorsque l’étourderie de quelques bureaucrates peut mettre en danger la vie d’une famille.

Ceci était déjà arrivé pour un officier de la CIA au Pakistan. Celui-ci menacé de mort avait du être exfiltré par l’agence.

Crédit photo : United States federal government, via Wikipédia, domaine public.

Novopress est sur Telegram !

Newsletter

* champ obligatoire
« Novo » signifie, en latin, « renouveler » ou encore « refaire ». Novopress se donne comme objectif de refaire l’information face à l’« idéologie unique ». Mais ce travail de réinformation ne peut pas se faire seul. La complémentarité entre les différentes plateformes existantes doit permettre de développer un véritable écosystème réinformationnel.