Le Secours catholique demande à l'UE d'encore mieux accueillir les immigrés

Le Secours catholique demande à l’UE d’encore mieux accueillir les immigrés

24/05/2014 – PARIS (NOVOpress) – Au Conseil économique, social et environnemental (Cese), à Paris, François Soulage, président du Secours catholique a déclaré qu’il « est insupportable d’entendre parler d’étranger “indésirable” ». Et que « nous devons lutter contre les idées de méfiance et de peur qui circulent en Europe ».

Pour lui, il faut en particulier réviser les accords de Dublin qui indiquent qu’un immigré doit demander asile au pays par lequel il est entré dans l’Union européenne ce qui empêche l’immigré “de choisir le pays dans lequel il a envie de vivre”. Ceci empêche les “regroupements culturels”. “Un Kurde, par exemple, ne peut pas demander à rejoindre une communauté kurdophone en Allemagne”. Il a oublié de dire que cela pouvait aussi gêner les immigrés pour choisir le pays le plus “coulant” pour les formalités, et surtout le plus généreux en aides sociales diverses et variées.

Avec d’autres associations le Secours Catholique compte “organiser un lobbying auprès des députés”, après les élections européennes du 25 mai, pour demander la révision des accords de Dublin. Ces associations attendent pour cela les “enseignements du vote européen”.

Crédit image : DR.