Presse magazine : l’intelligence est-elle passée à droite ?

Presse magazine : l’intelligence est-elle passée à droite ?

Idées – histoire – actualité – géopolitique : les revues qui décoiffent

Le conformisme est la phase sénile d’une certaine presse française. La presse magazine souffre en France, en raison d’internet mais surtout car tous ces journaux, aux directeurs et journalistes interchangeables de la bulle idéologique dominante, disent la même chose et se répètent. Quand les chiffres de diffusion sont à la baisse, l’Express fait dans le sexe des jeunes, le Nouvel Obs, dans la qualité de la vie, le Point s’inquiète sur Hollande et Valls et Marianne sur les francs maçons. Tous se retrouvent dans la peur du FN.

C’est la couverture qui fait vendre en kiosque, pas le fond. D’où une course au sensationnel d’apparence avec un fond monocorde. Heureusement, pour qui sait chercher, il y a encore des titres libres et critiques au delà des revues polémiques ou très engagées. Force est de constater que l’innovation et le dynamisme est à la droite du conformisme, plus qu’à sa gauche.

Presse magazine : l’intelligence est-elle passée à droite ?On notera ainsi la sortie du numéro 1 de la revue trimestrielle « Conflits » dont le rédacteur en chef est Pascal Gauchon, un nom pas inconnu de certains anciens de la mouvance nationale, qui ne fait plus de politique depuis longtemps mais qui signe en guise d’éditorial un remarquable manifeste pour une géopolitique critique, presque du Métamag dans le texte.

Ce premier numéro est consacré à « l’Eurasie – le grand dessein de Poutine ». Mais il y est question également de l’Ukraine, de la Chine, de l’Afghanistan et même de la géopolitique historique des chevaliers teutoniques. C’est original, décapant, cela manquait. C’est très dense, ce qui justifie un prix élevé flirtant avec les 10 euros.

Presse magazine : l’intelligence est-elle passée à droite ?Bien plus ancien « Le spectacle du Monde » reste la plus belle revue d’actualité française, accordant une large place à l’histoire, aux arts et à la culture avec des plumes incisives. Un mensuel à 8 euros, lié à l’hebdomadaire « Valeurs actuelles ». Mais un mensuel qui vaut bien mieux que sa petite notoriété de niche auprès d’abonnés fidèles. Il y a l’intelligence, la qualité mais pas le dynamisme, dommage. Un mensuel qui mérite une stratégie de relance.

Presse magazine : l’intelligence est-elle passée à droite ?La couverture du numéro de mai du Spectacle du Monde est également sur Poutine, avec la question d’une nouvelle guerre froide, des chroniques d’Eric Zemmour, de François d’Orcival et un tableau remarquable sur Romain Gary signé François Bousquet qui interroge sur la théorie du genre Alain de Benoist. On comprend tout.

Presse magazine : l’intelligence est-elle passée à droite ?Voila qui nous conduit à saluer le vétéran de la longue marche des idées qu’est l’incontournable « Éléments », le bien nommé magazine des idées pour la civilisation européenne. L’Europe est au centre du numéro d’Avril-Mai-Juin avec la grande question : l’Europe se veut-elle simple marché ou grande puissance ?

Tout serait à citer dans Éléments, l’inédit de junker ou la réflexion de Redeker sur le nazisme qui, vaincu, continue à être la référence absolue de tous les débats 70 ans après, pour nos sociétés vitrifiées par Hitler et faisant tout pour s’opposer à quelque chose qui n’est plus enseveli sous ses ruines, mais perdure comme contre-référence absolue.

Presse magazine : l’intelligence est-elle passée à droite ?L’Europe également et son identité dans la « Nouvelle Revue d’Histoire », dirigée maintenant par Philippe Conrad depuis la disparition tragique et emblématique du grand historien et penseur au cœur rebelle Dominique Venner. Un numéro à lire avant d’aller voter. Là aussi un article passionnant sur l’Ukraine, qui interpelle l’Europe, son histoire et ses identités.

Le débat d’idées à haut niveau n’est pas mort en France. Il faut aller le chercher au-delà de la grosse presse quasi officielle. On peut le retrouver dans de belles revues à conserver. On peut noter que ce sont des revues non conformistes et rebelles mais mesurées et faisant, du droit d’exercer l’esprit critique dans tous les domaines, une ligne éditoriale commune et claire. Non Métamag n’est pas seul…. On peut regretter cependant l’absence dans ce créneau de qualité de revues comparables et du même niveau venant de la gauche où pourtant il y a beaucoup plus d’argent.

Mais les revues de gauche ne vivent pas de l’intérêt exclusif des lecteurs, elles vivent de la générosité ciblée des maîtres des achats publicitaires dont la ligne politique est le conformisme aux idées dominantes. Ceci explique peut-être cela.

Jean Ansar

Source: Metamag.

Illustration en Une : « L’école d’Athènes » vers 1510. Tableau peint par Raphaël. A gauche, Platon désigne le ciel, symbole du monde abstrait des idées. A droite, Aristote désigne la terre, symbole du monde matériel d’ici-bas. Domaine public.