Le vote UMP, le vote inutile

Le vote UMP, le vote inutile

16/05/2014 – PARIS (NOVOpress)
En ces temps difficiles pour les partis de gouvernement dans toute l’Europe, ou pour l’UMP – tout le monde se souvient du bilan catastrophique du quinquennat Sarkozy -, les habituelles menaces et agitations d’épouvantail reprennent, à l’approche des élections européennes, où les grands gagnants seront, tout le monde le sait, l’absentéisme et le vote patriote.

Toujours la même méthode, usée jusqu’à la corde, toujours la même soupe servie : reportage sur l’avènement du IIIème Reich , menace de sortie de l’Europe avec des conséquences terribles (finir comme la Suisse ou la Norvège par exemple), sortie de l’euro avec des conséquences toutes aussi terribles (finir comme la Suède ou l’Angleterre), menace de récession et de chômage (on est déjà en plein dedans…).

Bref, toutes les vieilles rengaines pour nous appeler à voter utile : c’est le cheval de bataille du président de l’UMP, dont le vote des militants est lui particulièrement inutile, puisque tout candidat à la présidence de l’UMP se déclare gagnant, même s’il perd…

Le président de l’UMP appelle les Français à voter utile, c’est-à-dire UMP. Les Français ont déjà compris que voter à gauche était outre inutile, néfaste.

Voter UMP serait donc utile. Mais à qui ? Aux Français honnête qui ont été laminés sous l’ère Sarkozy ? Sûrement pas.

Voter UMP n’est utile qu’aux élus de l’UMP, qu’aux actionnaires de Bygmalion (à qui l’UMP vient de donner 12,7 millions d’euros), qu’à Jean-François Copé, qu’aux banques renflouées grassement par l’argent public sous le gouvernement Fillon, qu’au patronat.

Vous pouvez voter autrement : votez juste.

Leberlioz

Crédit photo : Marie-Lan Nguyen via Wikipédia (cc).