Rêve américain : les cadavres s’empilent à la morgue de Détroit

Rêve américain : les cadavres s’empilent à la morgue de Détroit

14/05/2014 – DETROIT (NOVOpress) – Autrefois quatrième ville du pays, juste derrière New York, Détroit « MoTown » cumule tensions ethniques (la population afro-américaine atteint les 80%), faillites industrielles à tous les niveaux (la ville elle-même s’est déclarée en faillite en 2011), paupérisation galopante (le revenu annuel moyen par habitant ne dépasse pas les 15.000 US$) et exode massif de sa population vers d’autres cieux (plus d’un million d’habitants sont partis en 30 ans).

Si ce désastre du monde capitaliste permet aux photographes d’immortaliser avec talent le déclin de la ville fantôme, certaines photos semblent encore à faire… à la morgue, remplie de 200 cadavres que personne ne vient réclamer. La raison tient d’abord au coût d’un enterrement. Mais dans de nombreux cas les descendants se désintéressent totalement du devenir de leur parent décédé et ne veulent pas perdre de temps à s’occuper de la dépouille…

Pour des raisons légales il n’est pas possible d’incinérer les corps et un enterrement de base revient à 750 US$. L’état offre 450 $ pour tout cadavre non réclamé et la ville devrait donner les 300 $ restants mais avec les récentes coupes budgétaires les fonds sont incroyablement difficiles à trouver.

Source : Click Detroit