Pour la gauche, « ce sont les Italiens qui donnent des maladies aux immigrés »

Pour la gauche, « ce sont les Italiens qui donnent des maladies aux immigrés »

13/05/2014 – ROME (NOVOpress) – Toujours plus loin dans le déni de réalité. Le 5 mai dernier, l’émission « Agorà » sur Rai 3 était consacrée au problème de l’immigration clandestine, avec un reportage sur la ville d’Augusta, dans la province de Syracuse en Sicile. N’en pouvant plus, les habitants ont lancé une pétition, qui a déjà recueilli plus de 2.000 signatures, pour demander que la Marine, au lieu d’accompagner les clandestins jusqu’aux côtes italiennes, soit employée au blocus naval des ports de départ. Une jeune femme (à partir de 1’28 dans la vidéo) explique les craintes des habitants face aux maladies dont les clandestins sont porteurs, comme la tuberculose, et au risque de contagion.

Immédiatement, c’est l’indignation parmi les invités confortablement installés à Rome dans le studio de la Rai.

La journaliste et députée européenne Silvia Costa, une ancienne de la Démocratie chrétienne passée au Partito Democratico actuellement au pouvoir – et à nouveau candidate aux européennes sur la liste du PD dans la région Centre – écrase de son mépris la pauvre Sicilienne (à 2’40). « Il existe une très belle branche qui s’appelle la médecine de l’immigration, qui donne les vraies données. Ceux qui viennent chez nous sont les plus jeunes et les plus forts. Il peut y avoir des cas isolés, mais la majorité des immigrés tombent malades chez nous et attrapent nos maladies. Ils ne nous donnent pas les leurs ».

Cette déclaration fait depuis le tour des réseaux sociaux.
Matteo Salvini, secrétaire fédéral de la Ligue du Nord, l’a postée hier sur son compte Facebook avec ce commentaire. « Mais comment fait-on pour voter à gauche ? Vous en connaissez beaucoup à ce point… ?? »