Ukraine : l'indépendance de deux régions approuvée par référendum

Ukraine : l’indépendance de deux régions a été approuvée par référendum

Ci-dessus : la rue Artema de nuit, dans la ville de Donetsk, capitale de la région de même nom.

13/05/2014 – DONETSK (NOVOpress/Bulletin de réinformation)
Ce dimanche, plus de sept millions d’Ukrainiens de l’Est ont été appelés,  à se prononcer sur l’indépendance des républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk. Les organisateurs du scrutin revendiquent un résultat positif à près de 90 %, pour un taux de participation atteignant près de 75 %. Aucun trouble majeur n’est venu perturber cette consultation populaire. Le scrutin a été décidé voici quelques semaines à peine par la population entrée par la force dans les locaux administratifs. Selon les observateurs, le scrutin était relativement bien organisé d’un point de vue matériel, compte tenu des contraintes et des délais impartis.

Comment a réagi la communauté internationale ?

Comme il fallait s’y attendre, le vote a été unanimement condamné. Les autorités ukrainiennes de Kiev ont dénoncé la consultation comme illégale. Le gouvernement a estimé que « Les organisateurs de cette farce criminelle ont violé la Constitution et les lois ukrainiennes ». François Hollande, en déplacement dans le Caucase, a jugé le résultat « Nul et non avenu » (il n’a pas indiqué s’il en était de même de son élection à la présidentielle !). Les Etats‑Unis ont répété qu’ils ne reconnaîtraient pas le résultat de ces scrutins « illégaux en vertu du droit ukrainien, qui sont une tentative pour créer des divisions et des troubles ». Samedi, la France et l’Allemagne ont appelé à un durcissement des sanctions contre la Russie en cas de déstabilisation du pays. Prudemment, le Kremlin avait demandé aux séparatistes de reporter le scrutin, sans le désapprouver pour autant. Il a appelé à respecter le peuple et a considéré l’absence de dialogue de Kiev avec son propre peuple comme criminel.

Que vont devenir ces régions séparatistes ?

Il est encore trop tôt pour le dire. Nombreux sont ceux ayant voté à vouloir être rattachés à la Russie, comme la Crimée. En attendant, Denis Pouchiline, chef de la nouvelle « république populaire  » de Donetsk, a déclaré que « toutes les troupes présentes sur notre territoire après l’annonce officielle des résultats du référendum seront considérées comme illégales et déclarées occupantes ». Selon lui, « il est nécessaire de former dès que possible des organes d’Etat et des autorités militaires » ? Même si le gouvernement de Kiev a condamné le référendum, la tenue même de celui‑ci indique une perte totale du contrôle de ces régions. La république de Dornetsk a même d’ores et déjà lancé une opération anti-terroriste, ces derniers étant cette fois les troupes régulières ukrainiennes !

Affaire à suivre.

Crédit photo : V&A Dudush, via Wikipédia, (cc).