Aurélie Filippetti, l’égalité et le cirage de pompes