Vélib’ contre l’homophobie : « Pédale n’a qu’un sens chez nous »