La Cour suprême américaine autorise les référendums sur l’interdiction de la discrimination positive

La Cour suprême américaine autorise les référendums sur l’interdiction de la discrimination positive

Le bâtiment de la Cour suprême américaine.

24/04/2014 – WASHINGTON (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Par six voix contre deux, la Cour suprême américaine a confirmé la validité d’une loi de l’Etat du Michigan interdisant la sélection à l’université selon des critères d’appartenances à des minorités. Cette loi ne contrarierait ainsi donc pas l’égal traitement des citoyens.

Dans quel contexte intervient cette décision ?

Si, en 2003, cette même Cour suprême avait établi que la discrimination prétendument positive pouvait être utilisée à des fins de sélection dans les procédures d’admission à l’université, l’Etat du Michigan a préféré s’en remettre à la démocratie directe en organisant une consultation sur une interdiction de ce principe, en 2006. Les résultats ont été sans appel : 58 % des participants ont approuvé cette interdiction d’une sélection qui permettait d’instituer une préférence pour les minorités non blanches.



Quelles ont été les réactions à cet exercice de démocratie directe ?

Très vives ! Les associations de défense de la discrimination en faveur des minorités ethniques aux Etats‑Unis ainsi que certains juges ont critiqué cette participation des citoyens. Certains sujets ne pourraient ainsi pas être discutés démocratiquement car trop sensibles. Il apparaît donc clairement que les organisateurs du grand remplacement aux Etats-Unis n’apprécient pas la démocratie directe puisqu’elle révèle des opinions de bon sens contre des mesures hautement discriminatoires contre les populations blanches.

Existe-til des précédents à cette décision ?

Entre 1997 et 2001, le Texas, la Californie et la Floride ont interdit ce système de discrimination qui favorisait certaines minorités ethniques. Certaines universités très sélectives et concernées par ces interdictions ont ainsi pu observer une baisse importante du nombre de certains inscrits issus de minorités. Des projets de ce type sont en préparation dans les Etats de l’Ohio, de l’Utah et du Missouri.

Crédit photo : Dflock via Wikipédia (cc)