Fête de Pâques, les catholiques de France partagés entre joie et crainte

Fête de Pâques, les catholiques de France partagés entre joie et crainte

23/04/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
La fête de Pâques est la plus importante du calendrier chrétien. Le pape François a célébré la messe devant une foule innombrable, qui devrait rester à Rome en vue de la canonisation des souverains pontifes Jean XXIII et Jean‑Paul II. A cette occasion, les catholiques ont laissé éclater leur joie pour la résurrection de Notre seigneur Jésus‑Christ.

En France, cependant, le climat n’est pas très heureux

Plusieurs incidents ont émaillé la joie de Pâques. A Dole, dans le Jura, la messe du jour de Pâques a été sévèrement perturbée par un islamiste qui a installé son tapis de prière dans le chœur, à gauche de l’autel. Les fidèles, présents en nombre, sont restés médusés devant cette violente attaque. L’individu, vêtu d’une djellaba et d’un couvre‑chef, a récité des versets du coran. Il en a, d’ailleurs gribouillé un sur le livre d’intention de prière de la collégiale Notre‑Dame‑de‑Dole, niant la divinité du Christ.

Cet individu était en état de récidive. Le dimanche précédent, il avait perturbé la messe des rameaux dans une autre paroisse. La police est intervenue, mais s’est contentée de prier l’islamiste de quitter les lieux. Il n’a pas même été arrêté. Le sous‑préfet s’est même empressé de déclarer qu’il ne fallait pas faire d’amalgames, cet individu étant « dérangé ». Or, c’est bien une profanation qui a eu lieu.

La réaction du sous‑préfet traduit l’hostilité des pouvoirs publics à l’égard du catholicisme

Pour la fête musulmane de l’Aïd, le président Hollande avait adressé tous ses vœux aux fidèles. Pour Pâques, principale fête chrétienne d’un pays chrétien, il n’a pas eu un mot. Ce silence éloquent ne peut que traduire le traitement de défaveur infligé aux fidèles catholiques.

Image en Une: La résurrection du Christ, Sainte Barbe, Sainte Catherine, triptyque de Lucas Cranach l’Ancien. Crédit photo : auteur inconnu, domaine public, via Wikipédia,.