Le CSA veut censurer Internet

Le CSA veut censurer Internet

22/04/2014 – PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
BFM Business a mis la main sur le prochain rapport annuel du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), dans lequel l’autorité administrative confirme sa volonté de réguler le web sur le même mode que la télévision à l’ancienne.

Le CSA propose au gouvernement, qui doit présenter dans les prochaines semaines le projet de loi Création, préparé par Aurélie Filippetti, de lui confier la possibilité d’accorder un label « site de confiance » aux seuls sites Internet qui signent une convention dans laquelle ils s’engagent à faire respecter des principes moraux, en particulier de protection de l’enfance mais aussi d’interdiction de signe tendancieux comme la quenelle, etc.

Le label ainsi accordé « devra être pris en compte » par les outils de contrôle parental, de façon négative. Tous les sites non labellisés seront bloqués, comme l’avait décrit l’ancien président du CSA Michel Boyon dès janvier 2011. Ceux qui auront reçu le label pourront être visités librement par les internautes, mais devront prendre garde à respecter scrupuleusement les règles du CSA. Lequel s’est par exemple illustré en s’attaquant au marquis de Sade sur France Culture, aux « quenelles » à la télévision, ou encore récemment à un sketch qui dénonçait le regard occidental sur le génocide du Rwanda — une censure qui prend une « saveur » particulière au regard du débat sur le rôle de la France dans l’extermination des Tutsis. Autant de contenus qui n’ont rien d’illégaux, mais qui devraient disparaître sur les sites labellisés qui veulent garder leur label.

Crédit photo : DR