L’article du « Progrès » qui choque les bien-pensants : la délinquance par nationalité dans le Rhône