Bachar el-Assad a plus de considération pour les chrétiens que François Hollande