25 écoles de Birmingham soupçonnées de dérives islamistes

25 écoles de Birmingham soupçonnées de dérives islamistes

16/04/2014 – LONDRES (NOVOpress) – Grande-Bretagne : des milliers d’écoliers pourraient avoir été menacés par les pressions de musulmans voulant remplacer l’encadrement de certains établissements par des extrémistes religieux.

25 écoles de Birmingham sont maintenant concernées par une enquête – nom de code bien nommé « Cheval de Troie » – visant à déterminer la réalité de cette menace de radicalisation musulmane.

À l’origine de ce scandale il y a l’école de Park View où 70.000 £ ont été dépensées dans l’achat de hautparleurs destinés à appeler à la prière.

Juste après l’annonce de cette découverte, 200 plaintes sont parvenues au conseil municipal de Birmingham pour dénoncer la prise de contrôle de certaines classes par des musulmans.

Ces informations anonymes mentionnent que dans certaines classes les garçons et les filles sont séparés et que toute forme d’éducation sexuelle était bannie. Il est aussi signalé que les membres non musulmans sont menacés et que les filles sont incitées à porter le voile.

Dans une des écoles mise en accusation, le père Noël a été banni l’année dernière par la directrice, Mme Huda Aslam, qui a interdit que soit fait allusion à Jésus, fils de Dieu.

Un ancienne directrice, Mme Noshaba Hussain, a expliqué comment elle avait été poussée à la démission par un « sinistre » groupe très bien organisé de professeurs et parents d’élèves qui la jugeaient trop modérée.

Le député de Birmingham, Mr Khalid Mahmood, a pour sa part signalé que le conseil municipal de la ville était au courant de ces plaintes depuis au moins 8 ans, mais n’avait pas réagi de peur d’être traité de « raciste ».

David Cameron et les services centraux de l’éducation se sont emparés directement de ce dossier et ont déclaré « qu’ils prendraient des mesures rapides devant toute dérive sectaire et ne laisseraient jamais les écoles devenir des lieus de prosélytisme terroriste ».

Source : Daily Mail