Laurence Rossignol à la Famille : une provocation de plus

Laurence Rossignol à la Famille : une provocation de plus

11/04/2014 – PARIS (NOVOpress)
Ils ont « entendu » les Français mais une chose est sûre : ils ne les ont pas écoutés. Personne ne s’attendait à ce que le remaniement sauve la France mais certains espéraient moins de provocation : le maintien de Christiane Taubira à la justice en est une, la nomination de Laurence Rossignol (photo) au poste de secrétaire d’Etat à la Famille une autre.

Ce sénateur de l’Oise avait fait couler de l’encre pour ce qu’elle n’avait pas dit. C’est vrai, elle s’était contenté de dire que « les enfants n’appartiennent pas à leurs parents » sans ajouter qu’« ils appartiennent à l’Etat ». Il est parfaitement exact qu’étant des personnes, les enfants n’appartiennent pas à leurs parents, mais il faut également revenir dans le contexte. On parle d’éducation, de laïcité, de crèche et d’école, et le député cale cette phrase pour mieux défendre la primauté de l’école républicaine dans l’apport des « valeurs ». C’est assez clair pour être déjà largement contestable.

Laurence Rossignol est surtout inconséquente dans sa manière de traiter l’immense mouvement de la Manif pour Tous. Sur Twitter, elle condamne ses opposants en lisant dans leur pensées : « Dans les cerveaux de ceux qui ne veulent pas que les enfants voient Tomboy, je vois des choses très laides et pas claires »… Sans compter ses piques anti-catholiques lorsqu’elle tweete : « On ne vous a pas prévenu ? Noël est annulé, Joseph a avoué »… En matière d’apaisement et de dialogue, on a vu nettement plus prometteur.

Mais Laurence Rossignol, sous ses apparences de blagueuse légère, sait très bien ce que représente cette loi du « mariage pour tous ». Elle l’avait expliqué alors qu’elle défendait l’objection de conscience des maires que François Hollande, dans un élan de courage rapidement avorté, avait défendu. Elle avait compris cette démarche étant donné que « le mariage pour tous était une révolution anthropologique et pas une anecdote ».

Elle sera probablement à l’avant-garde du combat pour la loi famille, dont le rapport préalable rendu public il y a quelques jours préconisait, comme prévu, la légalisation de la PMA pour les lesbiennes, ainsi que la nationalisation des enfants conçu par GPA à l’étranger, un premier pas significatif en vue de sa légalisation.

Le gouvernement poursuivra sa destruction, Laurence Rossignol n’y changera rien…

Crédit photo : ALRPMN via Wikipedia (cc).