Municipales 2014 : bilan des manœuvres politiciennes

Municipales 2014 : bilan des manœuvres politiciennes

26/03/2014 – PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Les listes pour le second tour des élections municipales avaient jusqu’à hier, 18 heures, pour déposer leurs listes à la préfecture. Avant cette heure fatidique, négociations, fusions et anathèmes sont allés bon train. Voici un aperçu.

C’est à Nathalie Kosciusko-Morizet (photo) que revient la palme de la trahison…

La candidate UMP à Paris a procédé à plusieurs fusions de listes avec des dissidents de droite. Dans le 12ème arrondissement, elle en a profité pour tenter, sans succès, d’expulser Franck Margain de la liste UMP. Membre du Parti chrétien démocrate, Franck Margain avait réuni 10 % des voix sur son nom à la primaire UMP pour les municipales parisiennes. Christine Boutin et le député Jean-Frédéric Poisson ont dénoncé la tentative de madame Kosciusko-Morizet et appelé à faire battre les listes UMP.

Contre le Front national, le front ripoublicain de l’UMPS a-t-il eu du succès ?

Le front ripoublicain est en berne. À Béziers, le candidat socialiste Jean-Michel du Plaa, arrivé troisième, a refusé de retirer sa candidature. A Fréjus, le PS s’est retiré, mais cela ne devrait pas empêcher l’élection du frontiste David Rachline. Les retraits du PS à Saint‑Gilles contre Gilbert Collard ou à Avignon contre Louis Aliot sont plus dangereux. Ailleurs, les socialistes se sont alliés avec les extrémistes du Front de gauche ou d’Europe-Ecologie, comme à Avignon.

Peut-on tirer d’autres enseignements du scrutin ?

Les résultats du premier tour ont montré un réveil de la France marquée à droite. Nicolas Sarkozy a voulu en donner une explication assez surprenante en expliquant que c’était le résultat de sa tribune publiée dans Le Figaro à la veille des échéances. Plus sérieusement, un sondage a montré que l’attitude des candidats face au prétendu mariage des paires homosexuelles était déterminante pour le vote des catholiques pratiquants et de tous ceux qui ont manifesté au printemps dernier.

Crédit photo : LPLT via Wikipédia (cc).