Quand l’idéologie aveugle une journaliste du Monde au point de légender de travers une photo pourtant explicite…

25/03/2014 – PARIS (NOVOpress) – Une tribune de Xavier Moreau, publiée ce jour sur Realpolitik.tv et reprise cet après-midi sur Novopress, a mis en évidence la confusion – certainement involontaire, mais témoignant d’un parti pris idéologique manifeste – d’une journaliste chevronnée, Marion Van Renterghem (grand reporter pour le journal Le Monde).

Marion Van Renterghem a, au sujet de la photo d’une procession en hommage à un cosaque et un soldat ukrainien tués par de “mystérieux” snipers* il y a quelques jours, accusé sur Twitter les russes de ne rendre hommage qu’à leur camp. Las ! La photo et le tweet (retirés depuis par la journaliste, qui a admis son erreur suite au signalement de plusieurs internautes), montrait bien dans un même cortège un soldat cosaque et un soldat ukrainien, marchant côte-à-côte et portant fraternellement chacun un portrait de leur tué.

C’est un exemple parmi tant d’autres de la prise de position “anti-russe” des médias occidentaux, au mépris de toute déontologie journalistique. En arriver à un tel degré d’aveuglement en dit long sur la guerre de propagande et de diabolisation que livre l’Ouest à l’Est. Comme vis-à-vis de la Serbie il y a 15 ans, la palme des meilleurs auxiliaires de presse de l’OTAN revient au journal Le Monde

*Dans sa tribune, Xavier Moreau accuse directement l’OTAN d’être à l’origine de ces morts pour tenter de “faire basculer la réunification de la Crimée dans un bain de sang”.

Crédit photo : drumaboy via Flickr (cc)