Quand l'idéologie aveugle une journaliste du Monde au point de légender de travers une photo pourtant explicite...

Quand l’idéologie aveugle une journaliste du Monde au point de légender de travers une photo pourtant explicite…

25/03/2014 – PARIS (NOVOpress) – Une tribune de Xavier Moreau, publiée ce jour sur Realpolitik.tv et reprise cet après-midi sur Novopress, a mis en évidence la confusion – certainement involontaire, mais témoignant d’un parti pris idéologique manifeste – d’une journaliste chevronnée, Marion Van Renterghem (grand reporter pour le journal Le Monde).

Marion Van Renterghem a, au sujet de la photo d’une procession en hommage à un cosaque et un soldat ukrainien tués par de “mystérieux” snipers* il y a quelques jours, accusé sur Twitter les russes de ne rendre hommage qu’à leur camp. Las ! La photo et le tweet (retirés depuis par la journaliste, qui a admis son erreur suite au signalement de plusieurs internautes), montrait bien dans un même cortège un soldat cosaque et un soldat ukrainien, marchant côte-à-côte et portant fraternellement chacun un portrait de leur tué.

C’est un exemple parmi tant d’autres de la prise de position “anti-russe” des médias occidentaux, au mépris de toute déontologie journalistique. En arriver à un tel degré d’aveuglement en dit long sur la guerre de propagande et de diabolisation que livre l’Ouest à l’Est. Comme vis-à-vis de la Serbie il y a 15 ans, la palme des meilleurs auxiliaires de presse de l’OTAN revient au journal Le Monde

*Dans sa tribune, Xavier Moreau accuse directement l’OTAN d’être à l’origine de ces morts pour tenter de “faire basculer la réunification de la Crimée dans un bain de sang”.

Crédit photo : drumaboy via Flickr (cc)