Anthony Garénaux (FN, Harnes) : "Nous sommes très sereins"

Anthony Garénaux (FN, Harnes) : “Nous sommes très sereins”

24/0/302104 – HARNES (NOVOpress)
Anthony Garénaux, jeune candidat du Front national à Harnes dans le Pas-de-Calais a réalisé une très belle performance dimanche soir. En effet, les Harnésiens ont été 20% à faire confiance à sa liste. Contacté par Novopress, Anthony a aimablement souhaité répondre à nos questions.


Anthony, votre première réaction après le score de dimanche soir ?

C’est exceptionnel ! En 2008, nous avions fait 11 % au premier tour puis 6 % au second, et obtenu un seul conseiller municipal. Nous avons donc doublé notre score du premier tour, alors que nous sommes dans un bastion solidement socialo-communiste depuis plus de 50 ans !

Dans quel état d’esprit envisagez-vous ce second tour ?

Nous sommes très sereins : nous n’avions rien à perdre ! L’objectif est d’avoir au moins deux conseillers municipaux : ce sera chose faite, et c’est d’ores et déjà une victoire pour notre formation au niveau local.

Vous validez bien entendu la charte des Municipales commune aux listes FN-RBM. Serez-vous en mesure de l’appliquer rapidement, et comment ? Si vous êtes élu Maire de Harnes, quelles seront vos premières mesures ?

Si les électeurs nous font majoritairement confiance, dès notre arrivée à la mairie, nous nous mettrons tout de suite au travail. Beaucoup de dossiers nous attendront : nous demanderons un audit sur les finances de la commune. Nous ferons tout notre possible pour baisser la fiscalité qui assomme les ménages harnésiens ; nous augmenterons les effectifs de la police municipale, redéfinirons ses missions et développerons la vidéo-protection ; nous défendrons les petits commerces, les entreprises et les services publics ; nous serons transparents quant à l’attribution des logements sociaux ; nous défendrons la laïcité ; nous mettrons en place des référendums locaux. C’est cela la force du bon sens !

Conseiller municipal de l’opposition à 22 ans, c’est un challenge, c’est aussi un énorme tremplin pour votre avenir au sein du Front national, comment l’envisagez-vous ?

Nous nous consacrerons, mon équipe et moi-même, entièrement à cette fonction que nous auront donnés les Harnésiens. Nous nous battrons pour eux, pour faire entendre leur voix. Bien entendu, si l’on me propose à l’avenir de me présenter à d’autres élections, c’est avec plaisir que je me présenterai devant les électeurs.