Vladimir Poutine : « La Crimée était russe quand Manhattan appartenait encore aux peaux-rouges »