Enième scandale dans le monde de la finance

Enième scandale dans le monde de la finance, le FOREX

12/03/2014 – LONDRES (NOVOpress/Bulletin de réinformation) – Le 5 mars 2014, le chef du département « devises » de la Banque d’Angleterre, Martin Mallett, a été suspendu pour des opérations frauduleuses. Quinze banques sont concernées dans ce scandale sur le FOREX.

Le Forex est le marché sur lequel les devises dites convertibles sont échangées l’une contre l’autre, à des taux de change qui varient sans cesse. Le mot « Forex » est issu de la contraction des termes anglais Foreign Exchange.

Que s’est‑il passé ?

D’après M. Carney, gouverneur de la banque d’Angleterre « Ce qui ressort de cette affaire, c’est qu’un groupe d’individus a perdu de vue ce qu’est un vrai marché ». Vingt‑deux traders ont été suspendus dans cette affaire de taux de change falsifié, mais d’après Reuters des centaines de traders pourraient être impliqués dans le scandale. Les traders communiquaient pour leurs coups dans des “chatrooms” privées avec des noms aussi poétiques que “The Cartel” ou “The Mafia” où les discussions financières étaient associées à des plaisanteries sur les manipulations du Forex et des références à l’alcool, à la drogue et au sexe.

A ce jour, les sommes perdues sont encore inconnues, mais elles sont sûrement non négligeables dans la mesure où les échanges quotidiens représentent la somme de 5.300 milliards de dollars.

De nouvelles mesures sont‑elles annoncées pour empêcher ce genre de scandale ?

La banque centrale devrait annoncer prochainement « Une série de mesures qui vont renforcer les meilleurs aspects de [sa] culture », a assuré M. Carney. Elle compte en particulier créer un quatrième poste de vice‑gouverneur, chargé des marchés financiers et du secteur bancaire, a‑t‑il révélé.

La question est de savoir si la création du poste de 4e vice‑gouverneur suffirait vraiment à changer la donne.

Crédit photo : Dimitar Dimitrov, via Flickr, (cc).