Les catholiques et les élections

Les cathos et les élections

11/03/2014 – LU SUR LA NEF – (…) extrait – Les catholiques peuvent-ils être une force capable d’influencer la politique ? La sociologie électorale conduit à une certaine circonspection. Au premier tour de la présidentielle 2012, les cathos pratiquants (ceux qui vont au moins une fois par mois à la messe) ont voté à 47 % pour Nicolas Sarkozy (contre 27 % au niveau national), à 17 % pour François Bayrou (contre 9 %) et 15 % pour Marine Le Pen (contre 18 %). Ils votent donc très nettement plus à droite que la moyenne nationale, leur centre de gravité se situant au sein de la droite modérée. Au second tour, 79 % d’entre eux, l’équivalent de ce qui s’était porté au premier tour sur le centre et les droites, ont donné leur soutien au président sortant. Ils étaient 9 % de plus qu’en 2007. Cette progression peut s’expliquer par les positions en matière de mœurs (mariage homosexuel) et de bioéthique (euthanasie) du candidat PS heurtant de front leurs convictions. (…)

Lire l’intégralité de l’article sur lanef.net