Grenelle de la famille pour la Manif pour tous

10/03/2014 – PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation)
Samedi avait lieu « le Grenelle de la famille ».
Après avoir tenu une centaine de réunions publiques auxquelles plus de 5 000 Français ont participé, la Manif pour tous a présenté samedi après-midi les conclusions de son Grenelle de la famille à la Mutualité.

Sur la scène, les porte-paroles habituels de la Manif pour tous, mais aussi des représentants des associations familiales catholiques et protestantes, le professeur Joyeux, président de Famille de France, un psychiatre, le professeur de droit Anne-Marie Pourhiet, Charles Beigbeder, candidat à Paris, le philosophe Fabrice Hadjadj, etc.

En quoi consistent les conclusions de ce Grenelle de la famille ?

Dix principes ont été déclinés en 38 propositions. Ces propositions seront remises au chef de l’Etat mais aussi à tous les parlementaires afin qu’ils puissent les porter à travers les propositions de loi.

On y retrouve les thématiques les plus préoccupantes comme l’interdiction de la gestation pour autrui en France et surtout la promotion de cette interdiction en international, mais encore le recentrage de la mission de l’école vers la transmission des savoirs afin de lutter contre la rumeur gouvernementale, (sic !), la théorie du genre.

Les 38 propositions sont concrètes, fortes et ne se contentent pas d’aborder les questions éthiques ou éducatives : le collectif émet plusieurs propositions sur la fiscalité des familles : dans les propositions on retrouve par exemple l’augmentation du plafond du quotient familial, le maintien d’une déclaration fiscale commune ou encore l’élargissement du champ d’application de la carte famille nombreuse aux enfants encore à charge.

De son côté Frigide Barjot l’ancienne égérie de la « Manif pour tous » était l’invitée de Ruquier dans « On n’est pas couché »

Frigide Barjot faisait la promotion de son dernier livre « Qui suis‑je pour juger ». La Barjot ne perd pas le nord et surtout la direction de son portefeuille. Enfin, elle en profitait aussi pour défendre son projet de contrat d’union civile pour les couples homosexuels, pourtant rejeté en masse par les manifestants. Au micro de Laurent Ruquier, elle a prétendu qu’en prenant la tête de la Manif pour tous, elle avait libéré la parole homophobe. Merci la barjot pour ces gaités.