Humour : une époque décourageante ?