Quand Claude Goasguen parlait plus librement de ses engagements de jeunesse

28/02/2014 – via LCP
Invité de “Où quand Comment l’Histoire” sur l’extrême droite française en novembre 2007, Claude Goasguen répondait aux questions de Jean-Pierre Gratien. “Vous avez flirté avec le mouvement Occident…”, commence le journaliste, avant d’être interrompu par le député : “… dont je n’étais pas membre. J’étais membre de la Corpo d’Assas, ce qui n’était guère mieux je dois bien le reconnaître”.

Le député UMP justifie alors cet engagement par “la fin de l’Algérie”, “la décolonisation” et “la solitude d’un étudiant parisien à cette époque”. Il ajoute “mais j’aurais pu devenir trotskiste exactement de la même manière !”

Publié le