Selection de la rédaction à lire sur lefigaro.fr
Prise de vitesse par le départ forcé du président ukrainien Viktor Ianoukovitch, Vladimir Poutine ne verrait pas d'un mauvais œil le retour aux affaires de l'opposante Ioulia Timochenko, libérée samedi. Lire la suite »