Rotterdam : une femme musulmane ouvre un bar et reçoit des centaines de menaces

Rotterdam : une femme musulmane ouvre un bar et reçoit des centaines de menaces

19/02/2014 – 11h30
ROTTERDAM (NOVOpress) – Malheur aux immigrés extra-européens qui s’affranchissent des tutelles communautaires. – Mère célibataire de 3 enfants, elle ne veut pas se contenter de les élever, mais aussi leur donner aussi une bonne éducation. Elou Akhiat, une Marocaine de 40 ans, travaille dur pour cela. Après son divorce il y a 8 ans, elle a rangé son voile et s’est formée dans le secteur de la gastronomie. Elle vient d’ouvrir un bar à vin à Rotterdam, aux Pays-Bas, appelé le Uvo Dolce car elle a favorisé les vins italiens dans sa cave. Conséquence inattendue : elle a reçu des centaines de menaces de mort de ses compatriotes musulmans installés sur le sol européen. On l’appelle une « prostituée » et elle est dénigrée sur les réseaux sociaux.

« Bien sur je sais que le vin et l’islam ne sont pas compatibles. Mais je suis une citoyenne du monde et personne n’est forcé de venir boire dans mon bar. Je sers aussi du thé, du chocolat et des vins halal sans alcool », explique-t-elle. Le maire de Rotterdam, musulman lui-même, a demandé à la police de surveiller ce bar dans la crainte de représailles physiques.

Source : Die Presse