Francois Fillon juge « naturel » le choix des Suisses sur l’immigration