Polémique sur la présence d'un militant de la Manif Pour Tous dans la liste d’Alain Juppé qui cherche une caution catho

Polémique sur la présence d’un militant de la Manif Pour Tous dans la liste d’Alain Juppé qui cherche une caution catho

30/01/2014 – 15h30
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) – Des associations homosexuelles, ainsi que des groupuscules de gauche demandent dans un communiqué de presse à Alain Juppé (photo) de « renoncer à la présence sur sa liste d’un symbole des discriminations et de la lutte contre l’égalité des droits des personnes LGBT ».

Cette polémique crée pour tenter de gêner le maire de Bordeaux qui recherche une caution catholique pour attirer un électorat en froid avec lui, concerne Edouard du Parc, chef d’entreprise. Il figure sur la liste d’Alain Juppé et a été l’un des responsables du mouvement «La manif pour tous» en Gironde.

Polémique sur la présence d'un militant de la Manif Pour Tous dans la liste d’Alain Juppé qui cherche une caution cathoPour la Lesbian & Gay Pride Bordeaux, longtemps dirigé par le conseiller municipal socialiste Matthieu Rouveyre, « la présence d’un des fondateurs de la Manif pour tous 33, qui mêlait dans ses cortèges tout ce que Bordeaux compte d’organisations extrémistes, homophobes et racistes est intolérable à nos yeux ».

Dans ce communiqué signé également par SOS Racisme et la Ligue des droits de l’homme, « le signe envoyé aux associations qui luttent depuis des années contre les discriminations est celui que leur combat ne vaut pas mieux que les idées colportées lors des manifestations contre le mariage pour tous : celui que la différence d’orientation sexuelle justifie une inégalité en droit ».

Alors que la liste d’Alain Juppé est composée majoritairement de personnes issues de la gauche et du centre, où l’on retrouve Marik Fetouh, fondateur du premier centre LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et trans) à Bordeaux, le maire de Bordeaux va-t-il céder aux oukases de groupuscules très minoritaires, ou conserver sa « caution » catholique ?

Crédit photo en Une : UMP Photos, via Flickr, (cc). Crédit photo dans le texte : DR.