Béatrice Bourges : « un jeûne politique pour la France »