Entretien exclusif de Novopress avec Mathieu, artisan-plombier, co-organisateur de Jour de Colère

Entretien exclusif de Novopress avec Mathieu, artisan-plombier, co-organisateur de Jour de Colère

23/01/2014 – 18h00
PARIS (NOVOpress) –
Dimanche a lieu le Jour de Colère, à Paris. Grande manifestation qui veut rassembler tous les opposants à François Hollande et à sa politique. Et ce peu importe les motifs de colère. Jour de Colère se veut non partisan et trans-courants. Novopress a rencontré à cette occasion Mathieu, l’un des co-organisateurs.


A quelques jours du rassemblement prévu dimanche à 14 heures place de la bastille, comment s’annonce cet évènement ?

Plutôt bien, nous sommes surpris que cette fameuse coagulation prenne forme : Collectifs anti-fiscaux, mouvements patriotiques, mouvements de défense des retraites, manifestants issus de la Manif pour tous ou défenseurs de la famille, groupements contre l’équitaxe, certains Bonnets rouges et partisans de la liberté d’expression.

En dépit de cette diversité et d’une tentative de discrédit lancée par les média et certains « trolleurs » de la gauche caviar ou de l’extrême gauche bobo, la plupart de ces groupes et de ces personnes sont déterminées à transcender les divergences idéologiques, conscients que la situation de notre pays n’a jamais été aussi grave. L’heure n’est pas venue de discuter du sexe des anges : elle est à la résistance, une résistance pacifique et non violente. Il y a parmi nos contacts en province une extrême diversité des profils tant sociologiques que politiques.

Comment réagissez-vous au soutien de Dieudonné ?

Nous ne l’avons pas particulièrement sollicité. Ce relais nous a dans un premier temps surpris et déconcertés, conscients du trouble que cela pouvait susciter chez certains de nos compagnons de route engagés dans un combat identitaire.

Cependant, le principe de ce rassemblement est qu’il s’adresse à tous les Français de bonne volonté qui aiment leur pays et se rangent derrière une seule bannière : le drapeau français (les drapeaux régionaux étant une composante de l’identité française sont évidemment bienvenus). Nous n’avons pas à lancer d’exclusive ni à céder aux injonctions de quiconque.

En deuxième lieu, la campagne lancée par Manuel Valls contre Dieudonné est scandaleuse pour toute personne attachée à la liberté d’expression. Aujourd’hui, ce sont les spectacles de Dieudonné que l’on interdit à titre préventif : demain n’importe quelle réunion suspecte aux yeux du pourvoir (cf. la déclaration ahurissante de Najat Vallaud-Belkacem à ce sujet, [vidéo ci-dessous, note de Novopress]) pourra être interdite à titre préventif sans même qu’un trouble à l’ordre public soit établi. Ce sont nos libertés qui sont menacées par cette dérive totalitaire.

Quel message voulez-vous adresser aux lecteurs de Novopress ?

Il est en train de se passer quelque chose d’inédit. Nos compatriotes sont exaspérés (un sondage paru dans Le Monde montre que seulement 8 % des Français ont confiance dans les partis politiques) et l’oligarchie au pouvoir continue son travail de destruction systématique et méthodique de nos familles, de notre identité, de notre tissu social industriel au profit de minorités et d’élites mondialisées. Jamais la fracture n’a été aussi grande entre le peuple et les élites. Grâce notamment aux réseaux sociaux et aux média alternatifs, la coagulation prend forme et rassemble des gens d’horizons différents. Jour de colère est cette avant-garde de la résistance patriotique, pacifique mais déterminée au rouleau compresseur mondialiste et oligarchique.

Venez tous le dimanche 26 janvier à Paris à 14 heures place de la Bastille pour cette journée historique.