Le pseudo virage à 180° de François Hollande