La baisse de la vitesse maximale sur le périphérique aurait un impact de 100 millions d’euros

13/01/2014 – 13h30
PARIS (Bulletin de réinformation) – C’est ce qu’affirme au Parisien le spécialiste des finances publiques et des transports, Rémy Prud’homme. D’après lui, cette nouvelle réglementation va se traduire par environ 3km/h de moins en moyenne pour tout le monde, soit 7 % de temps de plus passé sur le périphérique, ou encore 3,8 millions d’heures perdues. Le coût est estimé à 90 millions d’euros. Toujours selon l’expert, la vitesse moyenne de 40 Km/h éloigne les voitures du rapport optimal consommation/rejet de polluants, qui est de 70 km/h et qu’on peut traduire par cinq millions de litres supplémentaires de carburant brûlés par an.

Crédit photo : parfonium via Flickr (cc)