"Valeurs Actuelles" fait sa une sur le racisme antiblanc, "un tabou français"

“Valeurs Actuelles” fait sa une sur le racisme antiblanc, “un tabou français”

11/01/2014 – 16h30
PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) –
Parue avant-hier dans les kiosques, la dernière livraison de Valeurs Actuelles fait sa une sur le racisme antiblanc.

"Valeurs Actuelles" fait sa une sur le racisme antiblanc, "un tabou français"« Un tabou français » annonce l’hebdomadaire libéral-conservateur, qui s’appuie sur un récent sondage de l’Ifop selon lequel 47 % des Français, gauche et droite confondues, considèrent que : « le racisme anti-Blanc est un phénomène assez répandu en France ». Si les électeurs de gauche se disent moins concernés que ceux de droite, plus d’un quart d’entre eux (28 %) considère cependant ce phénomène comme « assez répandu ». Une proportion qui atteint même… 44 % chez les sympathisants du Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon, alors même que ce dernier est, sur cette question, dans la dénégation la plus totale. L’électorat de droite, qui estime, à 66 %, que le racisme anti-Blanc est « assez répandu », est quant à lui constitué par les catégories de la population se considérant comme les plus touchées par ce phénomène : artisans et commerçants (50%), employés (51%) et ouvriers (55%).

En accord avec la stratégie de Terra Nova, le cercle de pensée ultra-libéral qui pilote le Parti socialiste, la gauche a « largué » le peuple pour se tourner vers les immigrés et les bobos, davantage porteurs électoralement. Remarquons que le peuple le lui a bien rendu, puisqu’il s’est, depuis longtemps, massivement tourné vers le Front national.

Si l’existence du racisme antiblanc fait l’unanimité au FN, l’UMP est beaucoup plus divisée sur le sujet

Si Marine Le Pen est en phase avec l’opinion populaire sur la question du racisme antiblanc – comme sur beaucoup d’autres d’ailleurs… – les caciques de l’UMP marchent quant à eux sur des œufs. Alors que six électeurs sur dix de l’UMP se déclarent proches des positions frontistes, en revanche, pour une grosse minorité d’électeurs de l’ex mouvement présidentiel – l’aile de tradition chiraco-centriste – la question du racisme antiblanc sent par trop le soufre. Pour Copé, terminées les histoires de pain au chocolat, mais pas question non plus d’entonner un hymne au « vivre ensemble ». Comme à son habitude, l’UMP se contentera de faire de la com’  pour dire sur le sujet, un peu tout et le contraire d’un peu tout.

"Valeurs Actuelles" fait sa une sur le racisme antiblanc, "un tabou français"Déplorons que l’enquête de Valeurs Actuelles ne cite à aucun moment le livre de Gérald Pichon, Sale blanc, paru l’an dernier aux éditions Idées, alors même que ladite enquête semble s’être fortement inspirée des très pertinentes analyses que Pichon a mené sur le racisme antiblanc dans cet ouvrage de référence.