Afghanistan : une fillette contrainte de commettre un attentat-suicide

Afghanistan : une fillette contrainte de commettre un attentat-suicide

08/01/2013 – 14h00
PARIS (NOVOpress) – Du haut de ses 10 ans, Spozhmai ne s’attendait sans doute pas à être enrôlée de force par son frère Zahir, un chef taliban local, pour commettre un attentat-suicide. Bardée d’explosifs, la petite afghane avait ordre de traverser une rivière pour aller faire sauter un poste de police situé à la frontière de Helmand, province limitrophe au Pakistan.

Une fois dans l’eau, Spozhmai s’est débarrassée de sa bombe et s’est constituée prisonnière auprès des policiers qu’elle était censée tuer. Une enquête est en cours pour vérifier sa version des faits et déterminer si elle peut réintégrer le domicile familial en toute sécurité. Son histoire a choqué le président Hamid Karzai, qui a vivement condamné les responsables présumés du complot. Ce n’est malheureusement pas la première fois que les talibans ont recours à de tels procédés : l’année dernière, la police afghane a intercepté 41 enfants kamikazes âgés de 6 à 11 ans.

Crédit photo : DR