Kim Jong Un a fait dévorer vivant son oncle par 120 chiens affamés

Kim Jong Un a fait dévorer vivant son oncle par 120 chiens affamés : un canular ?

09/01/2014 – 15h25
PÉKIN (NOVOpress) – L’exécution du numéro deux du régime Coréen a pris la Chine de court qui a largement manifesté son mécontentement. Pour signifier sa réprobation Pékin a autorisé la publication détaillée de la mise à mort de Jang, l’oncle du dictateur Kim Jung Un, dans sa dernière édition du Wen Wei Po, le journal du parti.

D’après cet article, en rupture avec l’habitude de fusiller les prisonniers à la mitrailleuse, Jan aurait été dénudé et jeté dans une cage avec cinq de ses principaux collaborateurs. Puis 120 molosses affamés depuis trois jours ont été lâchés sur ces victimes et les ont entièrement dévorées devant plusieurs officiels du régime. Cette mise à mort est connue sous le nom de “quan jue”, ou exécution par chiens.

Mise à jour – 19h20 – Lire sur Slate.fr L’oncle du dictateur nord-coréen Kim Jong-un, nu et dévoré par 120 chiens affamés pendant trois jours. L’histoire était suffisamment glauque pour faire –rapidement– la une des sites et journaux vendredi 3 janvier. Même si, comme l’a relevé Slate.fr, elle était probablement fausse –la source originelle, le journal hongkongais Wei Wei Po, étant peu réputé pour sa fiabilité. Et voilà qu’un blogueur de Taïwan, Trevor Powell, a reconstitué la chaîne qui a abouti à la médiatisation de cette fausse nouvelle: tout est parti d’un «tweet» satirique, posté sur Weibo le 11 décembre 2013 par le compte Pyongyang Choi Seongho, juste après l’exécution de Jang Song-thaek –l’oncle en question.

Crédit photo : DR