Le Qatar va t-il financer la future "mosquée cathédrale" de Bordeaux‏ ?

Le Qatar va t-il financer la future “mosquée cathédrale” de Bordeaux‏ ?

21/12/2013 – 08h00
BORDEAUX (NOVOpress/Infos-Bordeaux) – Depuis maintenant plusieurs années, ce projet est bloqué du fait de l’impossibilité pour la Fédération des musulmans de la Gironde de réunir la somme nécessaire pour ce programme de grande envergure (plus de 20 millions d’euros), porté par l’imam Tareq Oubrou (photo) et soutenu par l’équipe municipale d’Alain Juppé

Les promoteurs de ce futur lieu de culte qui pourra accueillir plus de 3500 fidèles, cherchent donc des fonds dans les pays arabes, et parmi ceux-ci le Qatar. Ce petit pays riche de ses réserves de pétrole, finance depuis des années les mouvements islamistes dans le monde entier, et plus particulièrement la rébellion en Syrie, alimentant des réseaux proches d’Al-Qaïda.

La mairie de Bordeaux avait pourtant promis que, parmi les conditions à l’établissement d’une telle mosquée, figurait le refus de fonds en provenance de pays étrangers.

Contacté par Infos-Bordeaux, le porte-parole du « Collectif contre la Grande Mosquée de Bordeaux » confirme qu’ils suivent « depuis longtemps les pérégrinations des musulmans locaux dans leurs tournées internationales de collecte de fond » et se dit « choqué par la volonté de la mairie d’établir un lieu de culte démesuré malgré l’opposition des commerçants et riverains ».

En 2012, Muriel Parcelier, maire-adjointe de la Bastide rappelait « la volonté ferme de l’équipe municipale d’avancer vers sa réalisation ». On peut s’interroger sur les réelles motivations d’Alain Juppé pour la construction d’une mosquée dont l’utilité même, est mise en cause par beaucoup de musulmans.