Beaucoup « d'Allah Akbar » mais peu de pitié pour les prisonniers des alliés d’Obama et Hollande

Beaucoup « d’Allah Akbar » mais peu de pitié pour les prisonniers des alliés d’Obama et Hollande

17/12/2013 – 13h30
PARIS (NOVOpress) –
Les rebelles de l’ASL, parmi lesquels combattent de nombreux mercenaires musulmans provenant des pays occidentaux, subissent de lourdes pertes depuis des semaines et des téléphones portables sont régulièrement retrouvés sur leurs corps avec des images et des vidéos souvent atroces de leurs « exploits » sur des victimes sans défense, quasi essentiellement des prisonniers de l’armée syrienne ou des femmes : égorgements en série, exécutions sommaires, torture…

« Aboie comme un chien, sale chien infidèle, mors-toi ! ». Un jeune soldat capturé est torturé et humilié par ses gardiens de l’Armée Syrienne Libre : www.liveleak.com/view?i=fea_1386002079

Un soldat syrien capturé, accusé d’être un sniper et un “alaouite” (même groupe ethnique que Bachar El-Assad) est supplicié par des membres de la brigade Jabhat al-Nusra, un groupe de rebelles de l’Armée Libre Syrienne soutenue par Obama et Hollande. Après avoir été égorgé, sa tête est exhibée par ses tortionnaires : www.liveleak.com/view?i=5ea_1381098599

Soldats exécutés par la brigade Jabhat al-Nusra and Ansar al-Khalifa à Khan al-Assal, près d’Alep en juillet dernier. 123 personnes assassinées de sang-froid, dont 51 soldats réguliers. Bien sûr aucun écho dans la presse occidentale : www.liveleak.com/view?i=617_1386880895

À Alep toujours, la chaine de télé “Islamic State الدولة الإسلامية” présentait la décapitation d’un « shabih », c’est-à-dire un civil partisan du gouvernement, par des rebelles de l’ALS : www.liveleak.com/view?i=7ae_1386980760