Avec le projet sur l'intégration, la « nouvelle société » reste l'obsession des socialistes

Avec le projet sur l’intégration, la « nouvelle société » reste l’obsession des socialistes

17/12/2013 – 10h00
PARIS (Bulletin de réinformation) – Le Premier ministre a été critiqué vendredi au sujet d’un rapport sur la « refondation de la politique d’intégration ». De quoi s’agit‑il ?

Ce projet est dans les tiroirs du gouvernement depuis plusieurs mois. Des « groupes de travail » composés de pseudo‑experts ont répondu à la commande de Matignon et remis cinq rapports. Le site du Premier ministre indique que leurs « préconisations serviront de base au travail que le gouvernement engage pour définir les grands axes de la politique d’intégration ». Un séminaire gouvernemental est en effet prévu en janvier qui devrait déboucher sur un projet de loi. C’est donc un projet totalement assumé et prioritaire, dès lors que pour Jean‑Marc Ayrault « la bataille pour l’intégration, c’est la bataille pour le modèle républicain ».

Quelles sont les préconisations de ces rapports ?

Soulignons d’abord que leurs auteurs, à une ou deux exceptions près, appartiennent à la clientèle farfelue développée par le parti socialiste partout en France, à savoir des membres d’associations ou structures subventionnées par le contribuable. On compte ainsi des « médiateurs de quartier », des directeurs de « théâtres citoyens », un « responsable de la mission égalité intégration citoyenneté » de la ville de Nantes.

Ces rapports illisibles sont farcis d’expressions jargonnantes telles que « faire société commune », « faire France dans la diversité », « construire un vivre‑ensemble inclusif ».

Mais derrière ce sabir se dessine un projet de bouleversement de la société, fondé sur le multiculturalisme dogmatique et la destruction de toute identité française. Il préconise entre autres la possibilité de porter le voile à l’école, la création d’un délit de harcèlement ethnoracial et d’un « label diversité » dans la fonction publique ou encore la reconnaissance des identités issues de l’immigration…

Fins mélomanes, les Français ne veulent certainement pas de lendemains qui chantent cet air‑là… Hollande et Fabius ont dû le pressentir : hier, ils prenaient déjà leurs distances avec ces rapports édifiants !

Crédit photo : Parti socialiste via Flickr (cc)