Eva Joly, un “poids lourd” pour les écolos ?