Rapport d'intégration : Hollande et Valls prennent leurs distances

Hollande et Valls prennent leurs distances avec le rapport d’intégration

14/12/2013 – 15h15
PARIS (NOVOpress) – Il ne pouvait pas rester silencieux face au tollé général grondant à droite et au scepticisme de certains ténors de son propre camp. En déplacement en Guyane, François Hollande a fait savoir que le rapport d’intégration rendu à Jean-Marc Ayrault ne reflétait « pas du tout la position du gouvernement ».

En privé, son entourage murmure qu’il serait très irrité que ces propositions explosives aient été mises en ligne sans aucune précaution. Le Premier Ministre, dont la légitimité apparaît de plus en plus discutable après une telle bourde, s’est, lui, emporté contre Jean-François Copé qu’il a qualifié d’ « irresponsable » et de « menteur » « à côté de la plaque », après que le chef de l’UMP eut critiqué avec virulence un rapport qu’il juge destructeur pour la République.

Interrogé sur BFMTV, Manuel Valls a avoué qu’il ne se reconnaissait « pas dans l’orientation générale de ce rapport » qui comporte des « aspects inacceptables », tout en précisant que « la volonté du gouvernement est de refonder notre système d’intégration pour que cela fonctionne ». Rétropédalage, propos contradictoires et discours nébuleux sont décidément la marque de fabrique de ce gouvernement.

Crédit photo : Parti socialiste via Flickr (cc)