Aucune véritable riposte organisée contre la surveillance numérique ?