Manifestations en Ukraine, la partialité des médias français en question

Manifestations en Ukraine, la partialité des médias français en question

11/12/2013 – 08h00
PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation) – Dans le battage médiatique autour de la situation en Ukraine, la désinformation bat son plein. Nous pouvions lire avant-hier dans Le Monde que 250.000 à 300.000 (60.00 pour la police) Ukrainiens ont manifesté dimanche contre la politique de leur président Viktor Ianoukovytch (photo). En effet, ce dernier opère un rapprochement de son pays avec la Russie, ce qui ne paraît pas du goût de tout le monde en Ukraine. 250 à 300 milles (et 5 fois moins pour la police) manifestants pro Union européenne, contre le président en place, on est au bord de la révolution ! Mais quand en France un million de citoyens manifestent contre le mariage entre les personnes de même sexe, ce n’est qu’une manifestation « conséquente » selon les mots de notre cher président.

Cette partialité dans le traitement de l’information révèle en arrière‑plan la peur de la montée en puissance de la Russie

Derrière cette condamnation unanime d’un gouvernement qui réprimerait ses manifestants transparaît la volonté de créer une rupture entre l’Ukraine et la Russie. Aymeric Chauprade, dans un entretien au Nouvel arbitre constate que Vladimir Poutine est en train de restaurer la puissance de la Russie dans les pays qui la borde. En effet, les avantages que propose cette grande puissance sont très concrets, explique‑t‑il : une énergie à des tarifs préférentiels et un commerce dynamique face à une Union européenne chancelante. Il est à noter que la présence forte de l’extrême droite dans l’opposition ne semble pas gêner nos médias atlantistes.

Le gouvernement dialogue avec l’opposition

Le gouvernement est moins dédaigneux du peuple que le prétendent nos médias. Le président a prévu une table ronde afin de mener des négociations avec les opposants à l’accord avec la Russie. Une preuve de respect du peuple pour Viktor Ianoukovitch. Une première rencontre s’est déroulée hier mardi avec trois de ses prédécesseurs à la présidence, dont Viktor Iouchtchenko, le vainqueur de la « révolution orange » de 2004, qui soutient les manifestants. On se souvient que le président français avait fait bien moins pour des manifestations plus conséquentes.

Crédit photo : Αντώνης Σαμαράς.via Flickr (cc)