Bides en série : l'antiracisme ne fait plus recette

Bides en série : l’antiracisme ne fait plus recette

08/12/2013 – 11h00
PARIS (NOVOpress et Bulletin de réinfo) – L’antiracisme, arme idéologique de la gauche, ne fait plus recette. Avec à peine plus de 120.000 entrées en une semaine pour « La Marche », distribué dans plus de 400 salles, le film de propagande immigrationniste de Nabil Ben Yadir fait un bide retentissant. Ce « lamentable spot associatif » selon l’expression du Nouvel Observateur, retrace la « Marche des beurs » de 1983, un événement déjà surmédiatisé. L’objectif de 2 millions de spectateurs semble un peu mégalomaniaque…

« Olélé, Olàlà, combattre le racisme, c’est pour ça qu’on est là »

Ils n’étaient que 3900 manifestants (25.000 selon les organisateurs, “plusieurs milliers” selon Le Huffington Post ou Le Monde) à Paris samedi 30 novembre à la “marche contre le racisme” pour chanter ce refrain malgré une intense mobilisation médiatique. Selon Pierre Tartakowsky, président de la Ligue des droits de l’Homme (LDH), « le poison raciste a pénétré la société ». Pour le président de CM 98 Serge Romana, « la lutte antiraciste est un peu en panne. »

Jamais deux flops sans trois ?

Jean-Luc Mélenchon a dû se sentir un peu seul dimanche dernier pour sa révolution fiscale. Le Front de gauche a rassemblé à peine 7000 manifestants. Si loin derrière lui que TF1 a rivalisé d’astuce pour que les images soient présentables. Claire Chazal pourra prétendre aux Bobards d’or 2014 de Polemia.