Pour les municipales, le PS se met au porte-à-porte 2.0