Prostitution : Le député PS Gilles Savary s’inquiète du retour « des ligues de vertu »

Prostitution : Le député PS Gilles Savary s’inquiète du retour “des ligues de vertu”

05/12/2013 – 16h00
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) – Avec 268 votants pour et 138 contre, la loi pour la lutte «contre le système prostitutionnel» a été adoptée sans surprise ce mercredi à l’Assemblée nationale. «Je vous remercie de nous donner les moyens de lutter contre les réseaux», a déclaré Najat Vallaud-Belkacem, aux députés, après le vote.

Désormais, les clients ayant recours à la prostitution d’une personne majeure pourront écoper d’une contravention de 5e catégorie de 1 500 euros. En cas de récidive, la sanction a été alourdie lors du débat vendredi, cela sera désormais un délit puni de 3 750 euros d’amende.

Pour Gilles Savary “N’oublions jamais que le totalitarisme se nourrit du sentiment de supériorité vertueuse d’une avant-garde élitiste…

Si Vincent Feltesse, député socialiste de Bordeaux et candidat à la mairie, s’est réjoui de cette adoption législative, son homologue Gilles Savary (neuvième circonscription de Gironde) tacle avec vigueur ce retour « des ligues de vertu et des directeurs de conscience bourgeois animés de la bonne intention de protéger un peuple dévoyé et abruti contre ses propres turpitudes ».

L’ancien conseiller municipal bordelais (photo) « se demande si la loi de mes chers collègues ne procède pas simplement comme tant d’autres demeurées inefficaces, au mieux de la bonne conscience, au pire d’un racolage médiatique politiquement correct » et tacle ensuite durement ses camarades de gauche : « Jusqu’à présent on nous avait invité à moins fumer, moins rouler moins boire, moins promener son chien…. Je crains que l’on s’avise désormais à légiférer sur l’intime… N’oublions jamais que le totalitarisme se nourrit du sentiment de supériorité vertueuse d’une avant-garde élitiste… ».

Crédit photo : DR.