Thierry Gobet : "Aucune société n’est viable si tous les éléments qui la composent ne partagent pas les mêmes valeurs"

Thierry Gobet : “Aucune société n’est viable si tous les éléments qui la composent ne partagent pas les mêmes valeurs”

02/12/2013 – 15h00
PARIS (NOVOpress) – Auteur de plusieurs ouvrages, historien de formation et récompensé par plusieurs prix, Thierry Gobet (photo) vient de sortir France : les véritables enjeux, sortir du système et renouer avec la puissance, ouvrage disponible en librairie. Novopress l’a rencontré à cette occasion.

Thierry Gobet, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Issu de la société civile, formation d’historien et d’économiste, avec une expérience du monde de l’entreprise. Après avoir publié Alexandre le Grand, la Conquête (Lettres du Monde, 1998) et Je suis châtelain (Lettres du Monde, 2010) Prix Renaissance 2011, voici un ouvrage de géopolitique et géoéconomie, France : les véritables enjeux, sortir du système et renouer avec la puissance (Jean Picollec, 2013). Il a suscité des lettres d’éloges de la part d’un ancien président du patronat, d’un maître de conférences à Sciences Po, d’un ex-maître de conférence à HEC qui l’a retenu « en première sélection » d’un prix d’Économie, d’une des plus grandes autorités militaires du pays, d’un ancien Premier Ministre, ainsi que d’un ancien ministre des Affaires étrangères.

Thierry Gobet : "Aucune société n’est viable si tous les éléments qui la composent ne partagent pas les mêmes valeurs"

Thierry Gobet : “Aucune société n’est viable si tous les éléments qui la composent ne partagent pas les mêmes valeurs”

Pourquoi avez-vous écrit votre livre “France, les véritables enjeux” ? Quelle a été votre motivation ?

Parce que ne me satisfaisant pas depuis longtemps du politiquement correct qui entrave toute liberté d’expression et interdisant le vrai débat. Afin d’expliquer en remontant dans le passé les causes du déclin et de l’échec français et d’apporter les solutions pour sauver et reconstruire notre pays, face à l’incurie de nos gouvernants.

Vous parlez d’enjeux pour la France. Y a-t-il un enjeu identitaire ? Est-ce le plus important à vos yeux ?

En effet, aucune société n’est viable si tous les éléments qui la composent ne partagent pas les mêmes valeurs. Tout apport de l’étranger est acceptable, voire bienvenu, s’il respecte ces valeurs et contribue à améliorer l’ensemble par son engagement et son travail, et non à le parasiter pour son seul profit aux dépends de la Communauté d’accueil, voire à l’attaquer, manipulé par des puissances ou des intérêts étrangers.

Vous expliquez que ce livre s’adresse notamment aux plus jeunes. En quoi cela peut leur être utile et pourquoi est-ce important pour vous ?

Ce livre n’est pas seulement utile pour les jeunes, il est indispensable pour la compréhension des causes profondes de la situation actuelle, des véritables enjeux, des défis à relever, sans oublier les ennemis à définir, tant de l’intérieur que de l’extérieur. Cette question est importante pour moi, parce que je suis à un âge où le souci de transmettre est devenu plus important que celui de sa réussite et de ses intérêts personnels. Ce sont les jeunes qui auront à relever et à reconstruire ce pays que leurs prédécesseurs n’auront pas su leur remettre dans son intégrité.

Selon vous, quelles sont les mesures les plus urgentes que la France doit prendre ?

« La France est le seul grand pays occidental à ne pas avoir effectué sa révolution libérale dans les années quatre-vingts », selon un très haut fonctionnaire cité dans l’ouvrage. Ainsi, il faut démarxiser la France, la libéraliser, c’est-à-dire redonner à la société civile sa liberté d’entreprendre et de profiter des fruits de son travail, par rapport à un Etat omnipotent, omniprésent, ruineux et dont l’action est nocive. En même temps, et cela est le plus difficile, il faut changer les mentalités et redonner à la France et aux Français leur fierté et leur gout d’entreprendre et de se battre.

Après Je suis châtelain, ce livre est votre troisième production : avez-vous d’autres projets pour la suite ?

Mon projet après l’écriture de ce livre à la fois complet et riche (520 pages et 1200 notes et références) est, face à un système verrouillé, de le diffuser à la fois le plus largement possible et auprès des élites vraies de la nation, afin de préparer le changement radical dont notre pays et notre société ont cruellement besoin avant qu’il ne soit trop tard.

France : les véritables enjeux : Sortir du système et renouer avec la puissance. Éditions Jean Picollec (juin 2013). Acheter sur Amazon.